Crime et châtiment

Fiodor Dostoïevski

Je me devais de lire le roman « Crime et châtiment », de Fiodor Dostoïevski, l'un des premiers romans à avoir été adaptés au cinéma, et notamment au cinéma muet. On se souvient de l'image de la hache cachée dans la veste, suspendue par une bande de tissu cousue à l'intérieur.

Roman de mœurs

Cela se passe dans la Russie du XIXième siècle. L'ancien régime des Tsars est encore présent, mais on entend déjà parler de révolte, d'anarchisme, de nihilisme, d'attentats.

Les non dits, ou, au contraire, les paroles abondantes, hors sujet, tournant autour du pot, bonimentant, sont le lot de tous les personnages, à commencer par le personnage principal Raskolnikov. Personne ne parle jamais de façon très directe et très franche. Les autres personnages, et le lecteur avec eux, doivent deviner les intentions entre les lignes.

Roman psychologique

La psychologie du criminel : pourquoi a-t-il pu faire cela ? Son acte n'était-il pas moral, puisqu'il l'a commis ? Que va-t-il advenir maintenant ?

Roman policier

On est dans cette ambiance de roman russe du XIXième siècle et puis, tout d'un coup, on y parle de « balle qui lui effleura la tempe » et de « trucider les petites vielles impunément » : on est catapulté en plein polar du XXième siècle.