Contes

Charles Perrault

J'ai lu l'édition de l'association "Les Bourlapapey" et de la Bibliothèque Romande, appelée "Les contes de fées". Cette très belle édition est illustrée avec des gravures de Gustave Doré.

On s'aperçoit que le Petit Chaperon Rouge et la Mère Grand ne ressortent pas vivants du ventre du loup, à la fin, comme j'avais lu dans une version illustrée dans mon enfance. On voit aussi que la pantoufle de verre est bien écrite avec cette orthographe, et on s'étonne que Cendrillon aille danser avec des pantoufles.